Forum test Bunny Lune

forum test
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Test formation RPG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bunny Lune
Admin
avatar

Messages : 250
Date d'inscription : 20/02/2016
Age : 28

MessageSujet: Test formation RPG   Mer 17 Aoû - 18:24

Tenno Saya
...

Âge : 25 ans
Sexe : Féminin
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Rêve : Vivre comme au moyen âge
Cauchemar : Être abandonnée par sa famille
Métier/études : Médecin
Caractère

On me répète souvent que j’ai un fort caractère et que je suis têtue comme une mule. Il est vrai que quand j’ai une idée en tête je ne l’ai pas ailleurs et peu de personnes peuvent me faire changer d’avis. Demander à mes parents ils savent de quoi je parle. Je suis aussi une personne bagarreuse et je n’hésite pas à donner des coups s’il le faut.

Pourtant derrière cette personne rebelle, je suis une personne extrêmement polie, serviable et attentionnée. Et oui j’aime prendre soin des gens qui m’entourent et de mes quelques amis que j’ai sélectionnés avec soin. Étant une personne très dure avec moi-même je le suis aussi avec les gens que je fréquente voilà pourquoi je peux compter sur les doigts de la mains les personnes que je considère comme mes amis. Je ne suis pas une personne timide mais je n’aime pas me confier au premier venu. Pour moi la confiance est quelque chose qui se gagne et se mérite. Quand je suis avec des gens que je ne connais pas je suis au premier abord quelqu’un de froid et antipathique. Là aussi peu de gens connaissent mon véritable caractère. J’ai tendance à être fausse avec les inconnus.

Bon j’ai aussi d’autres défaut. Je suis impulsive et complètement impatiente. Je n’aime pas perdre du temps pour rien.  Je ne suis pas quelqu’un de sensible qui se met à pleurer devant un film ou devant les horreurs de notre monde. Rare sont ceux qui m’ont vu verser une larme.

J’aime prendre soin de moi quand je le peux. Je m’accorde de temps en temps des petites séances dans des spa. Dans ces moments j’adore me faire chouchouter. Les massages il n’y a rien de mieux pour raviver le corps. Quand je prends du temps pour moi j’aime aussi ne rien faire, ou restée allongée dans mon lit à lire de bon roman. Cela n’est plus un secret mais j’adore tout ce qui est lié de près ou de loin à l’histoire. Le passé est quelque chose qui me fascine et je pense qu’il est important de le connaître pour ne plus répéter les erreurs de nos ancêtres.

Bien que je sois rebelle dans l’âme et qu’il m’arrive souvent de ne pas suivre les règles il y a une chose que je déteste au plus haut point. C’est l’injustice. Quand quelqu’un en est victime cela me met hors de moi et à ce moment j’ai des envies de meurtre et de tout casser autour de moi.

J’ai remarqué que quand je suis troublée par quelque chose ou nerveuse j’ai tendance à tripoter mon coller. Il m’arrive parfois de tortiller dans tous les sens une mèche de mes cheveux. Quand je mens j’ai tendance à passer ma main dans mes cheveux et à les remettre derrière mon oreille droite. C’est un geste que je fais instinctivement sans m’en rendre compte. C’est ainsi que je n’ai jamais pu mentir à mes parents.

Physique

La première chose que les gens disent en me voyant c'est que je suis grande et que je suis vraiment très belle, et pourtant je ne suis pas d'accord avec eux. La beauté est quelque chose de subjective. Je me qualifie comme quelqu'un de tout à fait normale.

Je suis grande ça c'est vrai, car je mesure un mètre soixante-dix-huit et je suis une personne ayant une taille fine et élancée. Je ne sais pas combien de kilos je fais, mais je sais que j'ai un poids parfait. Mes parents ont toujours veillé à ce que j'aie une alimentation saine et que je fasse du sport. Je parais plus jeune bien que j’aie vingt-cinq ans. Les gens me donnent toujours cinq ans de moins. Au début c'était vexant mais maintenant j'adore voir la tête des autres quand je leur donne mon âge. Et puis quand j'aurais quatre ans on m'en donnera trente-cinq !

J’ai des yeux de couleur bleu azure comme l’océan et un regard envoûtant. Quant à mes cheveux ils sont longs et m’arrivent juste en dessous des reins. A l’âge de vingt ans je me suis amusée à demander à ma coiffeuse de les décolorer. J’ai donc un dégradé partant d’un noir comme l’ébène pour arriver à un châtain clair. Je rajoute même quelques fois de fausses mèches blondes. C’est un look un peu loufoque que j’assume totalement. J’aime bien être différente des autres. J’ai un nez assez fin et petit et une bouche de taille parfaite pour moi.

Bien que je sois fine je sais que j’ai les épaules bien carrées et que je suis une personne imposante. Je dois cette silhouette à ma grande taille mais aussi à mes longues années de karaté. Autant vous dire que je sais me défendre alors gare à la première personne qui me cherchera des noises.

Je n’ai aucun signe distinctif naturel. Pas de tache de rousseur, ni de naissance. Par contre j’ai un magnifique tatouage sur l’omoplate droite. Il représente Pégase le cheval ailé de la mythologie grecque. Ce tatouage à quelque chose de particulier. En effet il faut l’observer un moment pour découvrir qu’il y a quatre lettres dissimulés dedans. On y voit deux « P » un « M » et un « A ». Seul mes proches savent ce qu’elles signifient. Chacune représente la première lettre du nom des chats que j’ai eu durant toute ma vie. Ils se nommaient : Polochon, Pégaze, Minou et Ayawaska. Autant dire que ce tatouage a beaucoup de valeurs à mes yeux.

Je possède aussi un collier qui ne me quitte jamais. Je l’ai reçu de mes parents le jour de mes dix ans. Il y a une lune et en dessus le signe de l’infini. Ce sont deux symboles très importants. La lune car c’est l’astre que je préfère et le signe de l’infini pour toutes les possibilités que la vie nous offre.

En ce qui concerne les vêtements que je porte, je n’ai pas un style particulier. Je porte de tout, du jeans en passant par la jupe ou la robe. Je me sens à l’aise dans n’importe quel vêtement. Par contre j’affectionne tout particulièrement les habits en cuir. C’est une matière que j’adore. Ah une chose que je n’aime pas. Ce sont les vêtements trop colorés. J’ai horreur de ressembler à un arc-en-ciel. J’aime ce qui est sobre.


Histoire

25 octobre 2703

Aujourd’hui j’ai eu quatorze ans. Ma mère a décidé de m’offrir un journal intime. Autant dire que quand j’ai vu ce petit objet dans le paquet cadeau j’ai cru à une blague. Qui de nos jours s’amuse à écrire sa vie là-dedans ? Bon ok je suis en train de le faire en ce moment mais je pense que cela peut être amusant. Je vais donc commencer par écrire un petit résumé de ma vie jusqu’à aujourd’hui.

-----------------

25 octobre 2689

C’est le jour de ma naissance à la maternité de l’espoir. Oui c’est comme cela qu’elle s’appelle. Allez savoir pourquoi. Pour être précise je suis née à dix heures, cinquante-deux minutes et trente-six secondes. Autant vous dire que je ne me souviens pas du tout de ce moment ni des quelques années qui ont suivi ma naissance. Les pseudos souvenirs que j’ai sont ceux racontés par mes parents. Ce sont eux qui m’ont expliqué que quand je suis née j’étais à ce qui parait vraiment moche. Autant dire qu’ils sont de ces gens qui ne peuvent pas trouver les nouveaux nés, mignons. M’enfin je m’égare.


3 mai 2696

Je me souviens de ce jour comme si c’était hier. Disons que c’est mon premier vrai souvenir. A cet époque j’avais six ans. J’étais une élève assez tranquille et seule. Je ne vais pas le cacher, je n’avais aucun amis mais cela n’était pas pour me déplaire. Autant dire que je préférais être seul que mal accompagnée comme on dit.

Alors que mes petits camarades s’amusaient à courir dans tous les sens, j’étais tranquillement assise sur un banc, absorbée par le petit livre que je tenais dans les mains. Rien de très intéressant me direz-vous mais justement, alors que j’étais concentrée à contempler le beau paysage de mon livre, un abruti qui ne regardait pas où il courrait, me percuta. C’est ainsi que je tombai au sol entraînant mon si joli livre qui se déchira au moment où l’on percuta le bitume. Je sentis une vive douleur qui partait de mon genou droit pour arriver jusqu’à mes orteils. Bien que la douleur fût bien présente, un sentiment de colère commença à m’envahir et sans réfléchir je bondis sur l’imbécile qui m’avait percuté et je laissai ce nouveau sentiment éclater. Après lui avoir asséné plusieurs coups des mains m’arrachèrent à mon camarade. Alors qu’un professeur commença à me sermonner je me contenais de sourire satisfaite de mon action. Et oui c’est depuis ce jour que les autres enfants me surnommaient la lionne.

Pourquoi vous raconter cela ? Mais c’est évident. A partir de ce jour plus aucun de mes petits camarades ne prenaient le risque de m’énerver ou de me contrarier. J’avais compris dès cet âge qu’avec la force on peut tout obtenir.

4 mai 2696 – 2703

Je ne vais pas m’étaler sur mon enfance. Ce qu’il faut retenir c’est que j’étais une vraie petite terreur avec les enfants de mon âge. Et pourtant j’étais une élève très studieuse. Si si je vous le jure ! J’étais une des meilleurs de ma classe. Difficile à croire non ? Et bah pas tant que cela quand on sait que mes parents sont des médecins très connu dans mon pays, ce qui veut dire que je n’avais pas le droit à l’erreur. Ils voulaient que je devienne comme eux, médecin. Bien que cette voie toute tracée ne m’enchantât guère je faisais tout mon possible pour que mes parents ne le sachent pas.

25 octobre 2705

Voilà le grand jour ! J’ai enfin seize ans ! Bon ok je ne suis pas encore majeur mais disons que c’est un cap important. Cela fait deux ans que je n’ai rien écris dans ce journal. Bon fallait s’en douter ce n’est pas pour moi de tenir un journal intime et pourtant, j’ai besoin d’écrire ce que je ressens. Par où commencer ? Cela fait depuis un moment que plus rien ne va à la maison. Tout a dégénéré le jour où j’ai avoué à mes parents que je ne voulais pas suivre leur voie. Ils l’ont évidemment mal pris. Je me rappelle encore de ce que ma mère m’a dit ce jour-là.


« Saya ! Rends-toi compte de ce que tu nous dis ! Comment peux-tu tourner le dos à ta famille ? Nous sommes médecins. Tes grands-parents l’étaient aussi tout comme tes arrières grands parents ! Cela fait des générations que nous sommes au service de l’humanité et toi notre unique fille veut casser la tradition ? Pour devenir quoi ? Historienne ! Depuis quand tu t’intéresses au passé ?! Qu’avons-nous fait pour mériter cela ? »

Après ce monologue où je n’ai pas pu en placer une, elle est partie en pleure dans le salon. Comme je savais que je n’allais qu’empirer la situation si j’essayais de parler avec elle j’ai décidé de monter dans ma chambre pour me calmer. Ce sont certes mes parents mais ils n’ont pas le droit de m’obliger à faire un métier qui ne m’intéresse pas ! Cela fait depuis l’âge de dix ans que je me questionne sur nos ancêtres. Mon amour pour l’histoire n’a fait qu’augmenter depuis qu’on nous l’enseigne à l’école. Je suis tellement fascinée par notre passé. Je me demande comment les anciennes civilisations ont fait pour vivre sans toute cette technologie que nous avons aujourd’hui. Et puis que dire des pharaons d’Egypte où des grecs et des romains ? Franchement j’ai adoré lire tout ce que j’ai pu sur eux.  Et je compte bien lire tout ce que je peux sur notre passé.

3 décembre 2705

Je me suis encore disputée avec mes parents. Cela ne sert à rien de vouloir leur faire entendre raison. Ils sont persuadés que je vais travailler dans la médecine depuis que je suis née. Ils m’ont proposé de devenir physiothérapeute, ou ostéopathe et j’en passe. Ils m’ont sorti tous les métiers en rapport avec la santé. J’ai passé le repas à soupirer et leur demander d’arrêter de me prendre la tête avec cela et que je ferais ce que je veux de ma vie. Ça n’a fait qu’envenimer la situation. Et pour couronner le tout, comme si cette soirée n’était déjà pas assez pourrie, ils sont venus dans ma chambre pour m’enlever tous les objets liés à l’histoire. Quand mes camarades se font punir ont les prives de sortie pendant plusieurs semaines, on les empêche de regarder la télé. Non moi il a fallu que mes parents m’enlèvent la seule chose qui me rendre heureuse. Ils veulent la guerre ! Ils l’auront.

25 avril 2706

Yo cher journal. Je t’ai carrément oublié dans un coin pendant quatre mois. Disons que j’ai oublié que je t’avais si bien caché il m’a fallu un moment pour te retrouver. Bon voilà quatre mois que la guerre est déclarée avec mes parents. J’ai décidé de sécher les cours de science pour la bonne cause. Pendant ces heures je vais à la bibliothèque lire des livres d’histoire. Depuis que mes parents m’interdisent de parler de ma passion cette dernière grandit de jour en jour.

Oh et dernière grande nouvelle. Mes parents trouvent que je suis trop colérique, alors ils ont décidé de m’inscrire à un cours de karaté, pour que j’évacue tout le stress et la colère que j’ai emmagasiné ces derniers mois. Au début j’ai pris ces cours comme une corvée mais je dois dire que ça me plaît bien. Au moins c’est tout ce temps que je ne passe pas avec eux.

30 Août 2706

Ma vie est toujours la même. Il n’y a pas grand-chose à raconter. Une nouvelle année scolaire commence et j’ai décidé de prendre toutes les options en rapport avec l’histoire et aussi la géographie. Ces deux matières vont de pair. J’ai bien sûr éviter tout ce qui a un rapport de près ou de loin à la science. Bon à partir d’aujourd’hui je ne vais qu’écrire dans ce journal seulement les choses intéressantes de ma vie.

19 février 2714

Sept ans et oui déjà sept longues années se sont écoulées depuis que j'ai écrit ici. J'ai fini par gagner notre petite guerre entre mes géniteurs et moi. Ils ont fini par comprendre que je ne lâcherais pas l'affaire. Aujourd'hui je suis professeur d'histoire qui l'aurait cru ! J'ai vite compris que j'aime partager mon savoir. J'ai d'abord hésiter à enseigner aux enfants. Je voulais leur transmettre ma passion dès leur plus jeune âge, mais à bien y réfléchir le programme était trop restreint, alors j'ai décidé d'enseigner aux jeunes adultes. Au moins je sais que mes cours ne vont pas les ennuyer.

Oh et faut que je te raconte un fait assez amusant. Je prends des cours du soir. Tu te demandes sûrement de quoi ? Et bah de médecine ! Non je ne suis pas malade rassure toi. C'est juste que pendant ma formation je suis tombée sur un sujet qui m'a rapidement intéressée. J'ai appelé cela la médecine à l'ancienne. Apprendre a soigner les gens avec les méthodes d'autres fois c'est fascinant.  Peut-être que j'ai quand même ça dans le sang, la médecine.  Autant dire que mes parents étaient sceptiques au début mais l'idée a fini par leur plaire. Autant dire que mes parents étaient sceptiques au début mais l’idée a fini par leur plaire.

24 juillet 2714

Grande nouvelle ! Je suis tombée amoureuse. Et oui qui l’eut cru. Attention ça n’a rien à avoir avec ces petites amourettes de jeunesse que j’ai pu avoir. Non c’est toute autre chose. Bien que cela fait trois mois que nous sommes ensemble c’est vraiment l’amour fou. C’est trop tôt pour le dire mais je suis sûr d’avoir trouvé l’homme de ma vie.  Tu me dirais qu’à vingt-quatre ans c’est le moment !  Comment il est ? Oh juste magnifique. Grand assez fin, pour être précis il mesure un mètre quatre-vingt-dix. Il a de courts cheveux noirs en bataille. Et le plus important il a de magnifiques yeux verts, qui change selon son humeur, certaines fois ils peuvent être gris. Et la cerise sur le gâteau c’est qu’il n’est pas médecin ni professeur il est informaticien. C’est franchement le meilleur homme que je pouvais trouver. Son nom ? Tu le sauras au prochain épisode.


3 janvier 2715

Aujourd’hui c’est le jour du grand départ. Tu dois sûrement te poser des questions. Je vais essayer de résumer ce qui s’est passé ces derniers temps. En décembre de l’année passée mes parents ont reçu une convocation un peu spéciale. En effet le gouvernement de notre pays leur a proposé d’embarquer à bord du vaisseau « Le Galatée ». Non tu ne rêves pas. Je parle bien d’un vaisseau spatial. Le gouvernement a décidé de créer une expédition de colonisation d’une autre planète. Les voyages dans l’espace ne sont pas nouveaux mais jamais nous n’avions trouvé de planète parfaitement habitable. A mon plus grand étonnement mes parents n’ont pas hésité une seconde à accepter la proposition. Je savais qu’ils s’ennuyaient dans leur train train quotidien mais de là à les imaginer prendre part à une telle expédition. Bien que nous ayons eu des désaccords par le passé, l’idée même d’être séparée de mes parents me rendait malade. Au début je ne leur en ai pas parlé. Eux étaient persuadés que cette idée m’enchantait et pourtant j’étais terrifiée à l’idée de les perdre. C’est pourquoi j’ai décidé de prendre mon courage à deux mains et je leur ai demandé si je pouvais venir avec eux.

Au début ils furent surpris et prient cela comme une blague mais comprirent vite que je ne plaisantais pas. C’est ainsi qu’ils ont demandé une autorisation au gouvernement leur expliquant que s’ils voulaient que les meilleurs médecins soient à bord ils devaient impérativement venir avec leur fille.

Nous voilà donc sur le départ. Quoi tu te demandes ce que mon Williams chéri est devenu ? Ne t’en fait pas, il est aussi de la partie. Nous partons donc tous les quatre pour de nouvelles aventures !

6 janvier 2715

Nous voilà depuis trois jours à bord de ce vaisseau. Il est juste gigantesque ! Je ne sais pas quelle taille il fait mais il doit faire plusieurs dizaines de kilomètres de long. Je suis vraiment toute excitée par ce voyage. Nous allons passer du temps à bord et je suis aussi fascinée par la micro société qui s’est créé. Chacun s’est vu attribuer un post dès le premier jour. Le mien est assez ennuyeux. Je m’occupe de toute la paperasse médicale. Autant dire que je suis la secrétaire de mes parents. C’est le seul point négatif mais il est tout petit comparé au reste.

14 mars 2715

L’heure est grave. Je ne pensais pas pouvoir une nouvelle fois écrire dans ce journal. En effet, alors que le voyage se passait à merveille et que tout allait dans le meilleur des mondes, notre vaisseau à traverser un champ de météores. Notre commandant de bord a fait de son possible pour limiter les dégâts mais le pire arriva. « Le Galatée » fut sévèrement amoché et les techniciens ont fait du mieux qu’ils ont pu pour nous faire atterrie sur une planète viable. Au lieu de nous poser nous nous sommes craché sur cette planète.

Autant te dire qu’il y a eu beaucoup de victimes. A chaque fois que je ferme les yeux je revois encore ces visons d’horreur. Elles vont me hanter toute ma vie. J’ai de la chance d’être en vie tout comme mes parents ainsi que Williams mais les parents ainsi que le frère de mon homme n’ont pas eu cette chance. Heureusement que nous avons atterri sur une planète viable et surtout que nous puisons respirer sans problème l’air. Une chose est sur ce jour va changer chacun d’entre nous à jamais

23 mars 2715

Je suis complètement épuisée. Je n’ai pas arrêté de travailler depuis l’accident. En effet grâce à mes connaissances en médecine ancienne je suis souvent sollicitée pour sauver les moins chanceux d’entre nous. Et oui ici il n’y a pas d’électricité il nous est donc impossible de faire fonctionner les quelques machines que nous avons pu retirer de l’épave.

Les premiers jours nous nous sommes abrité dans la carcasse du vaisseau en attendant que les plus habiles d’entre nous monte un camp. J’essaie d’être forte et de ne pas pleurer. Mais ce n’est pas facile. Je n’oublierais pas que nous avons dû faire certains choix, laisser mourir certains dès nôtre pour sauver les moins blessés. C’est comme si pendant un instant nous nous sommes pris pour Dieu. Choisir qui devait vivre ou mourir…

28 mars 2715

Nous essayons de vivre au mieux, mais les provisions commencent à manquer. C’est pourquoi les militaires ont décidé de créer plusieurs expéditions pour explorer cette planète. Pour le moment nous n’avons rencontré personne, elle semble être complètement déserte. Dans chacune des expéditions il faut un médecin j’ai décidé de me porter volontaire pour partir. A vrai dire je n’arrive plus à tenir en place dans ce camp. Partir à l’aventure est une expérience qui me tente bien. Williams décida de me suivre. Il ne voulait pas que j’y aille seule, depuis l’accident il était bien plus protecteur envers moi. Au début c’était un comportement qui me tapait sur les nerfs mais je compris que c’était un moyen qu’il avait pour combler le manque de sa famille. Il s’en voulait toujours d’avoir survécu.

Un peu de vous

PUF : Le pseudonyme que vous utilisez habituellement
Prénom : A+B=Z
Âge : En années, pommes de terre, diamants, balais, etc...
Un peu plus de vous : Selon votre inspiration ou à la gloire des points de suspension

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bunnylunetest.forumgratuit.ch
 
Test formation RPG
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [résolu]horloge test en swf
» test du text-rich qui tourne
» Crash-test by Renault
» Graph test de Kelkun [Photoshop]
» Test anti-trojans en ligne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum test Bunny Lune :: RPG-
Sauter vers: